Le tourisme en Lot-et-Garonne, l'exemple du Center Parcs

Écrit par Jonathan BITEAU

tourisme

Le tourisme en Lot-et-Garonne représente aujourd'hui 330 millions d'euros pour 5000 emplois. Ces chiffres ne doivent pas masquer la réalité d'un secteur sinistré pour notre territoire. Si l'on compare avec les départements voisins, le tourisme lot-et-garonnais est très largement à la traîne et notre département est le mauvais élève du Sud Ouest. Une statistique résume particulièrement bien notre retard en la matière : le Gers et ses 200 000 habitants voit passer chaque année plus d'un million de visiteurs quand les 330 000 lot-et-garonnais n'accueillent que 400 000 touristes annuels. Pour deux départements aux atouts similaires, l'écart est flagrant. Or, sur ces 400 000 touristes annuels, il faut préciser que 300 000 ne concernent que Walibi, soit 100 000 visiteurs pour le reste de notre département, un résultat anémique.
Cette situation pose la question de l'avenir de la filière touristique en Lot-et-Garonne. Aujourd'hui, un projet attire toute l'attention des élus de notre territoire : l'implantation d'un Center Parcs sur les communes de Pindères et Beauziac. Le groupe Pierre et vacances promet 1,3 millions d'euros de rentrées fiscales par an et 5 millions annuels de retombées économiques. En contrepartie, les collectivités doivent financer plus de 40 millions d'euros l'installation du Center Parcs, faire la promotion du site et vendre le foncier à un prix très attractif au groupe de loisirs. Sur ce dossier, le conseil économique, social et environnemental régional a rendu un avis décrivant un projet « hors sol où le même niveau d'investissement consenti sur ce territoire au profit des acteurs locaux pourrait certainement générer une autre dynamique de développement porteuse d'un nombre d'emplois plus conséquent »
Le tourisme lot-et-garonnais est donc à la croisée des chemins : parier et investir sur un développement local avec une identité forte à restaurer ou déléguer à de grands opérateurs privés subventionnés par l'argent public. Quelle que soit l'option choisie, le secteur touristique sur notre territoire recèle un potentiel considérable : entre un et deux milliers d'emplois pourraient être créés en Lot-et-Garonne avec cette filière.

 

 

Retour à la page d'accueil